Coronavirus : le tsunami économique – Jean-Luc Mélenchon – C l’hebdo – 11/04/2020



Le replay de l’émission en intégralité sur :
La catastrophe économique et les conséquences sociales du coronavirus. La France est entrée en récession. Dans le monde entier, l’économie s’effondre, le chômage explose. Et les Etats qui interviennent pour essayer de sauver ce qui peut l’être. On vous expliquera tout, et on en parlera avec notre invité, le député de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon.

Nguồn: https://collectif-du-chambon.org/

Xem thêm bài viết khác: https://collectif-du-chambon.org/category/nong-nghiep

Related Post

25 Replies to “Coronavirus : le tsunami économique – Jean-Luc Mélenchon – C l’hebdo – 11/04/2020”

  1. Les économies qui s'effondrent c'est la terre qui respire et la fin de notre espèce qui recule.

  2. C'était il y a plus de deux semaines.

    Sur la mondialisation je ne suis pas du tout d'accord. Il prend les exemples de l'empire romain, de l'empire égyptien, mais vient pleurnicher sur le dos l'impérialisme dès que l'opportunité se présente notamment sur le dos des Etats-Unis. Des formes de "mondialisations"? C'est un élément de langage peu défendable. C'est une forme d'expansionnisme ou de suprémacisme à travers l'impérialisme. Le capitalisme est un expansionnisme économique. L'URSS était expansionniste. Le nazisme aussi, la Chine, le néolibéralisme, le néoconservatisme, l'OTAN, les croisades religieuses jadis et même maintenant (oui, je vise particulièrement le Golfe et leurs idéologies mortifères), tout cela vient d'une forme ou d'une autre d'expansionnisme, qu'il soit culturel, poltique, financier… C'est cela la racine du mal depuis l'origine des singes bipèdes. Et même dans la nature pour tout autre animal. Toute forme d'expansionnisme est conflictuelle, est l'origine même du monde de manière inévitable. C'est la chimie même de cet univers entre toute chose peu importe à quelle échelle relativement parlant. Tout est condamné à se transformer, à rentrer en conflit. On peut limiter la brutalité de cette interaction à notre échelle, mais c'est inévitable. Alors oui, la "mondialisation" est inévitable. Mais elle n'est pas la solution à tout, ni le bouc-émissaire parfait.

    A échelle locale, la mondialisation peut être un problème. A échelle universelle non. Et c'est bien ce qu'il dit juste après à propos de la nature qui se fout de nous complètement tellement nous sommes "petits" de ce point de vue. Mais individuellement, nous sommes grands, bien plus grands que le virus. Tout est relatifs. Même le virus traduit l'origine de ce mal. Il est expansionniste par sa simple action sur nous et son existence. Le "nous sommes en guerre" de Macron était dit de manière très caricaturale et politique dans son premier discours. Ces propos ont été dits hors de ce contexte et plutôt à portée symbolique. Et pourtant, c'est bien la seule fois où je suis d'accord avec lui. Toute chose est constamment en guerre dans l'existence du monde.

  3. L'historiographie formée au file des ans ;
    Retranscrit une somme de sessions unitaires
    redisant que chacun se trouve dans un courant
    Libertaire ; qui norme les airs universitaires ?

    Il est certain qu'en contingent ils changent le monde
    d'une analyse chronologique ils organisent,
    dubitatif, la société ; s'ils prédisent,
    Ils imposent ; s'ils comprennent, ils reforme la grande ronde.

    Cohésion circulaire ; mais le temps cyclique
    Implique une méthodologie qui applique une
    Cohérence appliqué ; c'est sûre ; vis à vis d'une
    Importance science évolutive ; c'est pratique.

    La conceptualisation : paradigme
    A tiques méthodologique ; d'où ressort son flegme
    Atypique, avec son flaire est innovateur ;
    La sociologie décrit des prédat(eurs/rices).

    Le cursus d'une idéologie relativiste

  4. La crise, la dete ca fait 40 ans qu'on en parle et ca fait 40 ans que ca fait le jeu de nos elus

  5. Il fzudrait peut etre demande l'annexion de la france par l'allemagne les choses iront mieux. Bien sur angie va t'elle acceptee fe trainer un boulet comme la France ?
    La france c 1% de la population totale mondiale pour 10% des pertes.
    Tuer un pays economiquement pour 15 000 deces est ce raisonnable, surtout que sur ces 15 000 deces plus de 10 000 sont des personnes deja fragilisees par une grave maladie ou par l'age.

  6. 3 ou 4 pubs ça commence à me les casser vos pub de merde j'en ai MARRE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  7. Le monde a besoin des blofeurs mais jamais les hommes qui aime pour que tout homme bien et heureux

  8. Vraimment j aime écouter le Jean Luc Mélenchon..il s exprime bien et clairement sur ses propos et vue de projets de société post crise COViD..ce Mr pourrais être un bon Président

  9. 17:07 "il faut que nous ayons une solide ère", lapsus révélateur… Mélenchon ne veut pas que les choses changent, son double jeu est insupportable. Méfiez-vous des apparences et des étiquettes trompeuses!

  10. Curieusement ceux qui déclament sur le stock de masques étaient étrangement silencieux sur ce point avant la pandémie c’est vraiment facile de réfléchir après coup pour expliquer ce qu’il aurait fallu faire. Beaucoup se sont acharné sur Roselyne Bachelot mais le stock de masques prévu à l’époque était vraiment bien calibré. Les grands penseurs pourraient un peu méditer sur leur inaction. Il aurait été préférable d’avouer dès le départ la pénurie plutôt que de donner des explications incohérentes qui entament la confiance.

  11. lui le feu et l eau la confusion mais il vote contre les peuples comme marine quand il est à bruxelle il parle de devoir humain pas divin alors qu il n y a pas d humain sans le divin vous vous faite mettre profond avec ces gens

  12. Il aurait fait un bon soviétique de l’URSS
    Celui là !
    Quand je lis certains commentaires ça fou tellement la haine, derrière votre soit disant capitalisme, il y aussi des petites entreprises qui souffrent à cause de ce virus

  13. un
    tour accusateur envers un État jacobin jugé inefficace et tatillon. À cette
    impotence de l'échelon central s'oppose aussi le dynamisme des
    échelons décentralisés, communes, départements, régions, notamment
    sur la fourniture de masques.

    C'est
    un indicateur parmi d'autres. PAR
    SOPHIE COIGNARD

    Publié le 21/04/20 à 09h17 | Source lepoint.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *