Conférence Christophe Fauré – VIVRE LE DEUIL AU JOUR LE JOUR



La perte d’un proche, prévisible ou brutale, est un traumatisme dont les répercussions physiques, psychologiques, relationnelles, sociales et spirituelles se font sentir tout au long de la vie. Le deuil est différent selon la place de la personne que l’on a perdue et la manière dont celle-ci s’inscrit dans notre histoire. Mais dans tous les cas, il est fait d’un amalgame d’émotions et de réactions dont la complexité n’a d’égale que la violence qu’il cause.

Répondant à des questions fondamentales – comment vivre sans lui/elle ?
La douleur s’arrêtera-t-elle un jour ? Les autres peuvent-ils comprendre ? – cette conférence, indispensable aux personnes endeuillées et à leur entourage dit et analyse la déchirure.
Elle apporte un réconfort inestimable à celles et ceux qui, confrontés à une indicible douleur, ne savent plus comment avancer.

#BriserLesTabous

Site de l’événement “la mort, si on en parlait?” : www.lamortsionenparlait.fr

Nguồn: https://collectif-du-chambon.org/

Xem thêm các phim khác tại: https://collectif-du-chambon.org/category/phim

Related Post

45 Replies to “Conférence Christophe Fauré – VIVRE LE DEUIL AU JOUR LE JOUR”

  1. J'ai une question à poser au Dr fauré, nous avons ma femme et moi perdu notre bébé à la naissance…
    comment on fait le deuil d'un avenir ? comment on fait le deuil de cette histoire qui n'a pas eu lieu et comment on fait pour essayer de vivre avec ce néant ? Si vous avez des idées ou des réponses, n'hésitez pas à nous répondre, ça nous aidera toujours… 🙏

  2. Merci Monsieur de mettre des mots sur mes maux , ça ne résoudra pas tout mais au moins je comprends maintenant pourquoi je suis si mal . Je récouterai votre conférence et prendrai des notes sur les différentes phases pour avoir des bases ou des "tuteurs" pour m'aider à avancer .

  3. J'ai perdu aujourd'hui mon frère avec qui j'avais une rupture qui a duré 3 ans pour des bêtises qui n'ont aucune importance. Des petits conflits entre moi et sa femme comme c'est le cas dans beaucoup de familles malheureusement…. Malgré notre réconciliation récemment en aout 2019 , J'avais encore de la rancune on se parlait comme des étrangers… aujourd'hui il est mort a cause de coronavirus.
    Je me sens déchirée. J'ai beaucoup de regrets . Mais là c'est trop tard. Comment lui dire que malgré nos différences je l'ai toujours aimé ?
    Je ne peux pas être présente. il est mort au Maroc et moi je suis en France. Et j'ai des enfants en bas âge dont des scolarisés. Et si je reste bloquée au Maroc qui va s'occuper de mes enfants ? Ici je n'ai personne. A part mon mari qui travaille ….. comment faire ?

  4. Se 11octobre cela fait deux années que mon mari et parti je souffre comme si c etait hier 54 années de mariage alors de son départ merci de vous avoir écouté

  5. Il y a des fois ou on n'est pas présent pour raconter les détails et les circonstances du décès. Comment faire?

  6. Le deuil c est pas uniquement quand quelqu'un va mourir. C est également quand il y a un changement tel qu il soit. On peut même devoir faire le deuil de Soi. Si le deuil est vu comme un changement Le Cap se passe avec plus de douceur. Ca va faire 1 an que je suis en deuil de l' homme que j aimais profondément mais également de mon père depuis 1 mois qui a ravivé ce sentiment de tristesse profonde. Cela demande de la patience. Le temps est l allié de ces événements de vie. C est encore pire quand il y a une VLCD le deuil est plus long a faire quand la personne est vivante. Oh moi j ai eu ça papillons et libellule !

  7. je voulais savoir si sur Paris il y des aides pour la fin de vie merci monsieur vous êtes tellement bienveillant

  8. merci pour vos conseils
    Je comprends mieux pourquoi un ami a besoin de moi pour parler de son
    amour. c'est vrai que je me suis posé la question pourquoi il m'en parle tout le temps. merci beaucoup

  9. bonjour merci pour vos parole forte j ai perdu mon enfant le 25 janvir2020 je n aipas recuperer sont corp depuis huit mois aujourd hui j en souffre l absence de mon enfant

  10. DEUIL (et CONTACT) aves les VIVANTS :

    Oui, personnellement, j'ai eu 3 contacts avec ma compagne décédée et de 3 manières complètement différentes mais je n’en parlerai pas ici. Je peux sans pbs mais c'est pour parler de contacts avec des vivants.

    Deux exemples :

    1) Un événement remarquable. C’est avec ma compagne de Vie pendant presque 15 ans avant que la vie ne la rappelle à elle, à l’âge de 44 ans

    On se connaissait depuis 2ans.

    On va à Nantes, pour Noel 83, pour voir nos familles, puis je retourne à Draguignan, la laissant pour quelques jours supplémentaires avec ses parents.

    Un après-midi, je bossais dans la salle des machines (informatiques) lorsque je ressentais quelque chose d’anormale pour la situation.

    En effet, j’étais enfermé dans le bruit, la clim et pourtant me venait à l’esprit, et dans mon corps, la sensation d’espace, de très grand espace, de respiration (oxygénation très nette), de détente, de douceur.

    Je voyais bien que c’était improbable et correspondait à une impossibilité physique mais je ne pouvais que l’observer avec curiosité et interrogation mystérieuse.

    Ma foi !

    Le soir, ma compagne et moi, on s’appelle puis, je m’en souviens très bien, il me vient une question certainement intuitive car je ne m’attendais pas à la réponse si remarquable qui m’a éblouie au plus haut point.

    Elle me dit vers 16H, j’étais avec maman et on se promenait sur la plage de Pornic.

    WAOUH, ni une ni deux, je savais !

    C’est la première fois (en tout cas parfaitement conscient) que je réalisais que j’étais en connexion avec un autre être vivant : « ELLE »

    Bien entendu, pendant toutes ces années communes, plein d’autres expériences de liens intimes ont eu lieu consciemment. Au point que c’était un jeu entre nous.

    PS : Cependant, pour ce qui est des expériences de consciences « conscientes », j’avais avec elle, 2 ans auparavant eu une expérience de TELEPATHIE « totale ». Elle s’était dit une phrase sur notre relation. On roulait et j’étais au volant et j’ai parfaitement entendu son propos comme si elle l’avait dit à haute voix. Seulement voilà, au moment où elle l’a pensé, je la regardais et bien entendu, elle ne parlait pas du tout.

    Du coup, sourire aux lèvres, doucement mais surement, je lui ai répondu gentiment et du tac au tac…

    Elle se tourne vers moi et me dit : « Mais comment tu sais ça ? »

    Je ne lui ai même pas dit que j’avais entendu sa pensée, je lui ai juste dit : « je le sais »

    Et on en n’a plus parlé.

    Pour moi, c’était acquis et je pense que pour elle, ce fut pareil.

    2) Une séparation avec une compagne (plus d’un an après la disparition de ma compagne de vie) avec qui les choses sont devenues vite très difficiles (comme elle me l'avait dit dès les 15 premiers jours : Il faut qu'on arrête, tu ne sais pas comment je peux être)

    3 ans plus tard, la séparation devenait presque définitive et je soufrais. Je vais dans les calanques me balader pour me retrouver.

    Trop fatigué, je m'allonge sous des arbres (des pins) … en pensant à elle et à tout cet amour gâché.

    Au bout de quelques minutes, mon attention est attirée par un couple d'écureuils qui se poursuivent (surement le male qui "traquait" sa femelle !)

    D'arbre en arbre, ils arrivent au-dessus de moi et juste, s'arrêtent pour batifoler.

    Puis, au bout d'une minute, ils repartent avec une bonne accélération.

    Et je vois, quelque chose qui tombe de l'arbre. Ça se rapproche, ça se dirige vers moi et tombe sur mon ventre (le hara en quelque sorte).

    C'est un morceau d'écorce du pin. Je suis étonné. Mais pas de révélation spéciale.

    C’est quand je vais le prendre que je vais recevoir une « caresse » (de la vie)

    En effet je le regarde et de suite mon attention est attirée par un trou dans la petite écorce, d’un centimètre mais un trou très spécial !

    Un trou en forme de CŒUR

    Là, j’ai pleuré.

    Mais cet événement m’a fait beaucoup de bien.

    Ce n’était pas un contact direct avec cet amour écourté mais c’est une forme de langage étonnant.

  11. J ai perdu ma mère début février et 22 jours après j ai perdu mon père, je les cherche partout. Je sens perdue je vis sans vivre. Ça fait 7 mois maintenant. Ils me manquent parfois j ai l impression qu ils sont encore là Et le week-end je vais les voir et après je me dis non non ils sont morts. J ai le goût à rien.

  12. Après la mort de mon père et de ma mère à 9 ans de différence, je comprends mieux tout le chemin à comprendre encore et encore. Un IMMENSE merci pour votre regard si pointu et bienveillant.

  13. depuis que je vous es découvert, j ai lu vos livres parfaits..et vos petites vidéos m aide énormément car j ai perdu mon cher Papa le 12 09 2019 et nous avons perdu notre fils UNIQUE DE 19 ANS décéder étant passager d un copain dans un accident voiture..LE 27 12 2019 .NOTRE TRÉSOR LOIS, NOUS MANQUE ET NOUS VIVONS UN VRAI CALVAIRE CHAQUE MINUTE….MERCI POUR TOUT .SARAH 🐞🌈🐞🌈

  14. Cela fait huit ans que j’ai perdu mon fils suite à un accident de voiture je n’arrive toujours pas à regardér ses photos ni ses vêtements je ne vais plus aux mariages ni U

  15. J'ai perdu mon papa il y a quelques semaines. J'écoute souvent cette conférence lorsque je suis seule le soir , un peu comme un doudou.
    Vos paroles apaisent ma peine et me rassurent quant à mon processus de deuil.
    Merci.

  16. Bonjour et merci pour le partage, j'apprecie la qualité de votre contenu, on ressent la qualité du travail et la passion que vous y mettez.
    J'ai déjà essayer cette méthode décrite par ce livre que j'ai payé en ligne et j'ai vraiment trouvé satisfaction http://go.6572696331303030z2ec72616964656e32363035.3.1tpe.net
    Es ce que vous pensez que votre méthode pourrait m'aider encore plus

  17. Ça fait â peine un mois que mon mari est décédé et chaque jour qui passe ma douleur est de plus en plus vive et insupportable. Merci vous êtes un GRAND Monsieur 👍

  18. Merci pour ces précieux conseils et des explications rationnelles sur ces "symptômes" que l'on n'analyse pas forcément ou que l'on subit. Merci

  19. Je viens de perdre la femme de ma vie si brutalement, il y a six jours, et ce que dit Christophe Fauré est tellement vrai, sincèrement Merci, car je sais à présent malheureusement ce qui m'attend.

  20. Plus je l écoute plus je l apprécie. J'en tombe littéralement amoureuse de sa voix sa douceur et son humour qui s échappe par moment. Et bien entendu des propos sont excellents.
    Étant veuve depuis 8 semaines je me nourris inlassablement de ses explications car elles sont tant indispensables pour maintenir le cap durant mon cheminement. Merci

  21. Je viens de perdre mon frère. Malgré que je sais que dieu qui donne la vie c'est lui qui le prend mais la blessure dans mon coeur est profond je cherche comment?

  22. Comprendre le deuil
    3h de formation audio pour comprendre le deuil et apprendre à vivre mieux

    https://1tpe.net/go.php?dat=a291bGFpc3NlLnJhaWRlbjI2MDUuMg==&tk=

               merci

  23. Quelques notes de cette formidable conférence:

    ********* Etapes du deuil (Perte d'un proche) :
    1) Choc, Sidération, Rituels

    2) Fuite / Recherche de la personne
    => On ne va pas si mal que ça
    => Durée (en général) 6 à 15 mois
    => Besoin de maintenir le lien
    => Signes VSCD* ce ne sont pas des hallucinations, c'est au contraire bénéfique et positif (vue, ressenti, présence, rêve spécifique, phénomène lié à l'électricité, papillon/libellule, …)

    3) PLEINE prise de conscience de la perte / Etape de "destructuration"
    => Durée : 1, 2, 3 ans ou + tout dépend du "lien émotionnel" avec la personne
    => Absence, Manque, processus le plus douloureux !
    => Une phase absolument normale
    => C'est un temps d'une "couleur dépressive" | un vécu dépressif, ce n'est pas une dépression
    => Rassurant pour le psy, car au fond la personne avance
    => Phase de "double identité": ce que l'on ressent, ce que l'on montre aux autres
    => Haut et bas de douleurs-souffrance
    => On est épuisé dans cette phase
    => PRENDRE SOIN de SOI MAINTENANT dans son vécu de deuil, nécessité de voir loin, au delà

    4) Phase de "restructuration", n'intervient pas après la 3ème, peu commencer bien avant
    => Des aaaaaaaaaaannnnnnnées après
    => Durée des années
    => 3 axes de restructuration:
    a) Redéfinition de soi par rapport aux autres / pacification dans le lien au monde
    b) Redéfinition de la relation avec le disparu
    c) Redéfinition de soi par rapport à soi

    ********* COMMENT ACCOMPAGNER les personnes (OK qqs soit les phases) ?
    Trois questions à poser (de très nombreuses fois) :
    1) Qui as tu perdu?
    2) Raconte moi ce qui c'est passé?
    3) Ou en es tu ?

    Cinq tiroirs:
    a) CORPS: au niveau physique – le corps porte profondément le deuil (explique l'épuisement, la fragilité
    physique, le vasculaire), Comment dors tu? Comment manges tu? Quelle est ton activité physique?
    => Aide considérable dans le deuil
    b) As tu des moyens d'exprimé tes EMOTIONS? : mots, écriture, art thérapie, …
      c) Ou en es tu au niveau SOCIAL? : être entouré, avoir des témoins de sa souffrance
    d) Ou en es tu au niveau FINANCIER ?
    e) Ou en es tu au niveau SPIRITUEL / PHILOSOPHIQUE ?

  24. ********* Etapes du deuil (Perte d'un proche) :
    1) Choc, Sidération, Rituels

    2) Fuite / Recherche de la personne

    => On ne va pas si mal que ça
    => Durée (en général) 6 à 15 mois
    => Besoin de maintenir le lien
    => Signes VSCD* ce ne sont pas des hallucinations, c'est au contraire bénéfique et positif (vue, ressenti, présence, rêve spécifique, phénomène lié à l'électricité, papillon/libellule, …)

    3) PLEINE prise de conscience de la perte / Etape de "destructuration"

    => Durée : 1, 2, 3 ans ou + tout dépend du "lien émotionnel" avec la personne

    => Absence, Manque, processus le plus douloureux !
    => Une phase absolument normale

    => C'est un temps d'une "couleur dépressive" | un vécu dépressif, ce n'est pas une dépression
    => Rassurant pour le psy, car au fond la personne avance
    => Phase de "double identité": ce que l'on ressent, ce que l'on montre aux autres

    => Haut et bas de douleurs-souffrance

    => On est épuisé dans cette phase
    => PRENDRE SOIN de SOI MAINTENANT dans son vécu de deuil, nécessité de voir loin, au delà

    4) Phase de "restructuration", n'intervient pas après la 3ème, peu commencer bien avant
    => Des aaaaaaaaaaannnnnnnées après
    => Durée des années

    => 3 axes de restructuration:
    a) Redéfinition de soi par rapport aux autres / pacification dans le lien au monde
    b) Redéfinition de la relation avec le disparu
    c) Redéfinition de soi par rapport à soi

    ********* COMMENT ACCOMPAGNER les personnes (OK qqs soit les phases) ?
    Trois questions à poser (de très nombreuses fois) :
    1) Qui as tu perdu?

    2) Raconte moi ce qui c'est passé?
    3) Ou en es tu ?

    Cinq tiroirs:

    a) CORPS: au niveau physique – le corps porte profondément le deuil (explique l'épuisement, la fragilité
    physique, le vasculaire), Comment dors tu? Comment manges tu? Quelle est ton activité physique?
    => Aide considérable dans le deuil

    b) As tu des moyens d'exprimé tes EMOTIONS? : mots, écriture, art thérapie, …

      c) Ou en es tu au niveau SOCIAL? : être entouré, avoir des témoins de sa souffrance
    d) Ou en es tu au niveau FINANCIER ?
    e) Ou en es tu au niveau SPIRITUEL / PHILOSOPHIQUE ?

  25. ********* Etapes du deuil (Perte d'un proche) :
    1) Choc, Sidération, Rituels

    2) Fuite / Recherche de la personne

    => On ne va pas si mal que ça
    => Durée (en général) 6 à 15 mois
    => Besoin de maintenir le lien
    => Signes VSCD* ce ne sont pas des hallucinations, c'est au contraire bénéfique et positif (vue, ressenti, présence, rêve spécifique, phénomène lié à l'électricité, papillon/libellule, …)

    3) PLEINE prise de conscience de la perte / Etape de "destructuration"

    => Durée : 1, 2, 3 ans ou + tout dépend du "lien émotionnel" avec la personne

    => Absence, Manque, processus le plus douloureux !
    => Une phase absolument normale

    => C'est un temps d'une "couleur dépressive" | un vécu dépressif, ce n'est pas une dépression
    => Rassurant pour le psy, car au fond la personne avance
    => Phase de "double identité": ce que l'on ressent, ce que l'on montre aux autres

    => Haut et bas de douleurs-souffrance

    => On est épuisé dans cette phase
    => PRENDRE SOIN de SOI MAINTENANT dans son vécu de deuil, nécessité de voir loin, au delà

    4) Phase de "restructuration", n'intervient pas après la 3ème, peu commencer bien avant
    => Des aaaaaaaaaaannnnnnnées après
    => Durée des années

    => 3 axes de restructuration:
    a) Redéfinition de soi par rapport aux autres / pacification dans le lien au monde
    b) Redéfinition de la relation avec le disparu
    c) Redéfinition de soi par rapport à soi

    ********* COMMENT ACCOMPAGNER les personnes (OK qqs soit les phases) ?
    Trois questions à poser (de très nombreuses fois) :
    1) Qui as tu perdu?

    2) Raconte moi ce qui c'est passé?
    3) Ou en es tu ?

    Cinq tiroirs:

    a) CORPS: au niveau physique – le corps porte profondément le deuil (explique l'épuisement, la fragilité
    physique, le vasculaire), Comment dors tu? Comment manges tu? Quelle est ton activité physique?
    => Aide considérable dans le deuil

    b) As tu des moyens d'exprimé tes EMOTIONS? : mots, écriture, art thérapie, …

      c) Ou en es tu au niveau SOCIAL? : être entouré, avoir des témoins de sa souffrance
    d) Ou en es tu au niveau FINANCIER ?
    e) Ou en es tu au niveau SPIRITUEL / PHILOSOPHIQUE ?

  26. ********* Etapes du deuil (Perte d'un proche) :
    1) Choc, Sidération, Rituels

    2) Fuite / Recherche de la personne

    => On ne va pas si mal que ça
    => Durée (en général) 6 à 15 mois
    => Besoin de maintenir le lien
    => Signes VSCD* ce ne sont pas des hallucinations, c'est au contraire bénéfique et positif (vue, ressenti, présence, rêve spécifique, phénomène lié à l'électricité, papillon/libellule, …)

    3) PLEINE prise de conscience de la perte / Etape de "destructuration"

    => Durée : 1, 2, 3 ans ou + tout dépend du "lien émotionnel" avec la personne

    => Absence, Manque, processus le plus douloureux !
    => Une phase absolument normale

    => C'est un temps d'une "couleur dépressive" | un vécu dépressif, ce n'est pas une dépression
    => Rassurant pour le psy, car au fond la personne avance
    => Phase de "double identité": ce que l'on ressent, ce que l'on montre aux autres

    => Haut et bas de douleurs-souffrance

    => On est épuisé dans cette phase
    => PRENDRE SOIN de SOI MAINTENANT dans son vécu de deuil, nécessité de voir loin, au delà

    4) Phase de "restructuration", n'intervient pas après la 3ème, peu commencer bien avant
    => Des aaaaaaaaaaannnnnnnées après
    => Durée des années

    => 3 axes de restructuration:
    a) Redéfinition de soi par rapport aux autres / pacification dans le lien au monde
    b) Redéfinition de la relation avec le disparu
    c) Redéfinition de soi par rapport à soi

    ********* COMMENT ACCOMPAGNER les personnes (OK qqs soit les phases) ?
    Trois questions à poser (de très nombreuses fois) :
    1) Qui as tu perdu?

    2) Raconte moi ce qui c'est passé?
    3) Ou en es tu ?

    Cinq tiroirs:

    a) CORPS: au niveau physique – le corps porte profondément le deuil (explique l'épuisement, la fragilité
    physique, le vasculaire), Comment dors tu? Comment manges tu? Quelle est ton activité physique?
    => Aide considérable dans le deuil

    b) As tu des moyens d'exprimé tes EMOTIONS? : mots, écriture, art thérapie, …

      c) Ou en es tu au niveau SOCIAL? : être entouré, avoir des témoins de sa souffrance
    d) Ou en es tu au niveau FINANCIER ?
    e) Ou en es tu au niveau SPIRITUEL / PHILOSOPHIQUE ?

  27. j aime beaucoup et appreci vos parole ou vos mots ou alors vos maux mais cela est dans une bienveillance bienpensante qui m épuise après j admet la notion de sa va ou si tu dit non tu met mal a l aise la personne chose que je trouve triste une réponse m est arrivé un jour pourquoi n ai je le droit de pleurer de peine et pourqoi ni ai je le droit de pleurer de tristesse

  28. Merci pour cette superbe vidéo , j'ai perdu mon fils il y a deux ans et demi d'un cancer. Plus le temps passe, plus le manque , l'absence se fait douloureuse, on ne peut pas faire le deuil de son enfant.

  29. Vos paroles raisonnent en moi.J 'ai déjà regardé votre vidéo plusieurs fois et chaque fois a chaque étape j'y trouve un nouveau conseil, de l’apaisement. Merci de tant de douceur de tant de compréhension de tant d'aide .Merci beaucoup pour votre bienveillance.

  30. Ils ne sont plus là et pourtant ils n'ont jamais été aussi présents. Deux pas en avant, un pas en arrière mais on y arrive oui, certains jours malgré nous. Une amie veuve m'avait dit un pas après l'autre, alors depuis le décès de mon fils je fais pareil, un pas après l'autre ; juste un pas après l'autre….

  31. J’ai perdu mon fils unique il y a 9 ans… Ça fait du bien de vous écouter . Tout est si vrai et juste. Et toujours bien sûr cette grande solitude qui reste , malgré tout. Merci pour vos mots, votre bienveillance.

  32. Merci pour cette conférence, c'est vraiment utile et rassurant, mon fils est décédé depuis 2014 et jai toujours assimilée sa mort à une longue maladie, comme un ceavee qui vous bouffe. Plus les problèmes lombaires qui n'arrangent rien… tout ce que vous avez expliqué est tellement vrai .

  33. Un immense merci pour ce partage! J'ai perdu mon frère et ma maman en à peine une année…tout me parle dans ce que vous dites…je ne sais pas encore comment je vais trouver les ressources en moi pour "vivre" avec le manque. Mon frère me manque tant…ma maman…une douleur physique indescriptible…Merci, vos mots m'apportent un peu de réconfort.

  34. Un immense MERCI à toute l'équipe organisatrice et aux intervenants pour ces 2 journées où j'ai pu participer. Beaucoup de prises de conscience, d'informations intéressantes, de belles rencontres. Je vais partager cette vidéo pour faire profiter mon entourage de cette magnifique conférence.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *